Bonne année 2013 !

Mieux vaut tard que jamais… donc meilleurs voeux !

2013 a commencé sur la chapeaux de roue pour moi. L’absence de réalisations à montrer par ici s’explique par la combinaison d’un grand projet qui s’est mis en route (à partager bientôt) et de petits ennuis à l’épaule qui m’empêchent de tricoter (catastrophe !).

Mais comme je ne peux pas rester loin des pelotes et des aiguilles même lorsque je ne peux pas en jouer… Je vous donne rendez-vous à l’Aiguille en fête à partir de demain. Cette année je serai sur le stand n°13.3 des Petits Points Parisiens.

A en juger par ce que j’ai aperçu au montage aujourd’hui, les exposants de laine sont présents en nombre… beaucoup de bien belles tentations !

Kermario s’invite dans le Nord

Si vous êtes du côté de Gravelines le weekend prochain, je vous invite à aller faire un tour à la fête des Islandais du 28 au 30 septembre. Les islandais en question sont les pêcheurs qui allaient autrefois pêcher en mer du Nord.

Au programme des festivités, il y a un Marché du temps passé sur lequel exposera TrIScote, la spécialiste des fils à tricoter islandais. Elle proposera sur son stand ses laines islandaises ainsi que des kits à tricoter complets, comme ce magnifique lopi.

lopi vestParmi les modèles islandais il y aura un intrus : un modèle Astrante Designs, Kermario. Pour l’occasion, le bonnet a été retravaillé dans le fil islandais Alafosslopi qui lui va à merveille.

Kermario en Alafosslopi Si vous le pouvez, profitez de l’occasion pour voir et toucher en vrai ces fils si particuliers et pour rencontrer la charmante personne derrière la boutique en ligne, qui a une passion communicative pour ces produits islandais !

öld

Et la gagnante est…

…. roulement de tambour…… rrrrrrrrr…….. shting !

Félicitations à Ms Bimbamboum !

Je n’ai comptabilisé que le premier commentaire d’Alfafa (pas de triche, hein !)

Merci à toutes les participantes, j’ai adoré lire vos suggestions de couleurs. Cette question c’était par curiosité et aussi pour pouvoir offrir à la gagnante des filibulles à ses couleur !

La combinaison Archangel / Violeta Africana étant une de mes préférées, j’ai été inspirée par le choix de Ms Bimbamboum qui aura le plaisir de recevoir prochainement la fiche d’Après la pluie et douze filibulles assortis :

De retour sur le vieux continent

Rentrée de vacances, la tête encore pleine de souvenirs. Certaines avaient bien deviné : j’étais au Canada, dans l’Ontario, à proximité de Toronto.
J’ai découvert avec bonheur que Toronto était une ville rêvée pour une touriste tricoteuse. C’est une ville de boutiques de laines mythiques, où les Stitch night sont fréquentées par des célébrités (du tricot).

Je ne manquerai pas de partager cet aspect de mes vacances, même si je regrette un peu de ne pas avoir davantage immortalisé ces moments. Je n’ai pas résolu le problème de l’autographe sur le tricot, ça ne marche pas bien. Comment font les autres groupies devant leurs stars du tricot ?

Mon Rock Island, mon tricot pour l’avion, a connu une avancée ridicule : seulement une dizaines de répétitions de la bordure. Les turbulences incessantes dans l’avion m’ont empêchée de tricoter !

Par contre, le deuxième projet que j’avais emporté est terminé. C’était le « tricot sans réfléchir ». Il ne lui manque plus qu’un bon bain (on peut dire que je l’ai traîné partout celui-là) et une petite mise en forme pour pouvoir être porté.

J’espère que vous avez passé une bonne Journée Mondiale du Tricot en Public !

In the loop

Je l’avais déjà évoqué, mais désormais son existence est officiellement annoncée sur la toile. Je vous invite à découvrir In the loop, un tout jeune webzine francophone dédié aux arts de la laine.

logo IntheloopUne belle initiative lancée par un trio de tricopathes assidues. J’ai hâte de voir évoluer le contenu et il se pourrait bien que j’y contribue à l’occasion…

L’aiguille en fête de l’autre côté du comptoir

Comme mentionné dans un post précédent, cette année et pour la seconde fois, j’ai aidé à monter et tenir le stand de l’Oisivethé au salon l’Aiguille en Fête. Je vous raconte un peu comment cela s’est passé…

Mercredi, j-1 : le montage

Quelques temps avant le salon, Aimee et Julien ont fait une virée chez le suédois pour trouver de quoi aménager le stand.

10h30 : on charge le matériel et l’énorme stock de laine dans les voitures (ma petite corsa pleine de madelinetosh, imaginez un peu !), direction porte de Pantin.

12h00 : ouverture de l’accès à la grande Halle, 1h pour décharger.

Voilà, il n’y a plus qu’à aménager ce petit espace de 2 mètres sur 2. Et il vaut mieux s’activer vivement parce que il y fait très très froid ! Heureusement Julien, reconverti en homme à tout faire pour la journée, avait son chapeau canadien.

Quelques heures et un sandwich plus tard, la structure des rangements est montée et habillée sur-mesure d’une belle toile à matelas.

Il faut maintenant remplir les tiroirs et habiller les murs.

Plutôt réussi non ?

Petit flash-back en 2011 pour montrer comme nous avons progressé :

 

 

 

18h : fin de la journée, on bâche et on rentre car il faut être d’attaque pour le lendemain.

Jeudi, j1 : l’ouverture

Les dernières touches sont mises à l’arrangement des murs et on agence le dessus du comptoir, on habille le mannequin.

Que de belles couleurs n’est-ce pas ?

9h30 : nous sommes prêtes pour l’ouverture du salon !

Mimi & Aimée

Ce fut un expérience intéressante. Il y a eu peut-être un peu moins de visiteurs que l’année précédente, mais que de vrais passionnés. J’ai adoré échanger avec toutes les personnes qui sont venues sur le stand. C’est avec plaisir que j’ai rencontré ou revu des personnes dont j’admire les ouvrages à distance (Batilou, Barjolaine, Mélusine, Marie, pour n’en citer que quelques unes).

J’ai été agréablement surprise par la grande solidarité qu’il y a eu entre exposants.

Aimée échangeant des conseils logistiques avec notre voisin de stand, les boutons Sucre et Cannelle.

Les autres exposants de laine

Cette année les exposants de laine étaient un peu plus nombreux, pour notre plus grand plaisir… Je vous invite à lire l’article du tout nouveau webzine in the loop (bravo les filles !) à propos du salon pour un tour d’horizon plus exaustif, et voici quelques coups de coeurs (photos volées avant l’ouverture des portes au public).

L’incontournable : Gwenola de Laine et tricot qui partageait son stand avec Hélène Magnusson.

Gwenola est aussi sympathique dans la vraie vie que sa boutique en ligne. Malheureusement je n’ai pas eu l’occasion de discuter avec Hélène cette année.

L’unique : Habu

L’exotique : MadaSilk

Nos compatriotes : Lil Weasel

Nos voisines d’en face : les tiroirs de Mélany

Rigolotes et pleines d’entrain, je me suis promis d’aller voir bientôt leur mercerie près de Saint-Germain qui regorge de beaucoup d’autres trésors !

Nos voisines de coeur : Céline en laine

Venues de Montréal, elles avaient sur leur stand à l’autre bout de la grande halle une marque qui me fait rêver depuis longtemps : Handmainden.

 

Vous vous demandez peut-être comment j’ai résisté entourée de toutes ces merveilles pendant quatre jours ? Alors voici mon butin :

Un coupon de jersey coton velours violet, un écheveau violet de Handmaiden Casbah, un écheveau bleu de Handmaiden Sea sock, un écheveau gris bambou de Habu, deux pelotes rouge foncé de Tana de Madasilk, un écheveau multicolore de Botany Lace d’Araucania, un écheveau coloris pearl ten de Baby Silkpaca de Malabrigo, et un sac à main en chanvre biologique.

Pfiou ! C’est dangereux quatre jours dans un tel salon… moi qui fait rarement d’achats compulsifs en matière de tricot, là j’ai eu trop de temps pour trouver des raisons et un futur pour ces belles matières !