Rowan Lima

J’avais une pelote de Rowan Lima dans un très jolis coloris prune/violine chiné (très très moi, ce coloris !).

Comme à mon habitude, j’ai voulu tricoter un chapeau pour l’essayer, mais avec une seule pelote j’ai dû pour une fois choisir un modèle enfant (!!).

En pelote, le fil a du gonflant est semblait adéquat pour mettre en valeur des torsades : le résultat est plutôt pas mal .

La Lima est un fil majoritairement alpaga (84% baby alpaga, 8% mérinos, 8% nylon) avec une construction chainette. Je craignais que cette construction rende le fil un peu difficile à travailler, donc je me suis armée de mes aiguilles en bambou peu pointues et je n’ai eu finalement aucune difficulté particulière, même pour faire les torsades sans aiguille auxiliaire.

Le fil est doux et un peu soyeux, comme le baby alpaga pouvait le faire espérer. Il glisse sous les doigts de façon très agréable.

L’alpaga est habituellement mou et manque d’élasticité, et c’est là que se révèle l’intérêt de la construction chainette : elle donne au fil de la rondeur et une certaine élasticité qu’on rencontre rarement avec l’alpaga, et au tricot beaucoup de moelleux.

Pfff, cette fois-ci ce n’est pas moi qui vais me faire le plaisir de maltraiter porter le bonnet pour tester son vieillissement. L’intéressée devra me faire un rapport…

Modèle : Floralys de Woolly Wormhead

Fil utilisé : Rowan Lima, coloris n°884

projet ravelry